Publicités

AARYAN BALAJI 7 ANS EST LE PLUS JEUNE GRIMPEUR DU KILIMANDJARO

AARYAN BALAJI 7 ANS GRIMPE LE KILIMANDJARO

Pendant que certains n’imaginent pas qu’ils pouront un jour aller sur le kilimandjaro, le plus haut sommet d’Afrique, Aaryan Balaji, 7 ans, vient juste de le grimper et raconte son histoire à qui veut bien l’entendre.

Il possède le record du plus jeune grimpeur à avoir atteint le mont Uhuru, sur le volcan du kilimandjaro (Tanzanie), qui est le plus haut point du site et qui fait partie de ce qu’on appelle les « Seven summits ». Il a bravé la pluie, les vents froids, la fièvre.

« Les chemins jusqu’à la montagne étaient glissants et boueux, les pluies, les insectes et les grenouilles étaient effrayants mais j’étais déterminé et je remercie les guides qui m’ont accompagné et entouré », a dit le petit Balaji, qui possède le certificat du plus jeune grimpeur du plus haut point d’Afrique.

AARYAN BALAJI 7 ANS EST LE PLUS JEUNE GRIMPEUR DU KILIMANDJARO (Tanzanie)

Balaji possède plusieurs records d’expéditions mais il admet qu’escalader le Mont kilimandjaro n’était pas si facile et il ne peut pas croire qu’il est arrivé à atteindre le sommet Uhuru qui fait 5895 mètrees au dessus du niveau de la mer.

Son exploit est d’autant plus extraordinaire que cela n’était pas du tout une bonne année qui commence pour les grimpeurs du kilimandjaro. En janvier un touriste fut tué suite à un éboulement. Le même mois un groupe de 100 fut forcé à abandonner leur expédition, à cause des conditions climatiques.

Balaji est étudiant en Inde à l’école Mahatma Ghandi International School. Il a commencé son périple au Kilimandjaro le 18 février et est finalement rentré la semaine passée. Il était accompagné de sa mère, Riki Balaji, qui a dit qu’elle a supporté son fils et donnait ainsi un exemple à toutes les mères du monde qui peuvent pousser leurs enfants à faire de grandes choses, au lieu de les laisser s’enfoncer dans des activités passives, telles que la télé, les jeux vidéos.

Bien que les tanzaniens soient familiers avec ces monts, rares sont ceux qui y emmènent leurs enfants. L’école Arusha envoie de temps en temps des adolescents, mais a mis des restrictions pour les grimpeurs trop jeunes.

Balaji a été honoré de la médaille Ghandi Seva. Il est aussi un membre de la Ghandi Global Family (GGF), le plus jeune.

Son expédition fut encadrée par « Easy travels », un tour opérateur basé à Arusha. Le voici ci-dessous, l’an passé, suite à son escalade du mont Everest, au Népal :

 

Source

Publicités

Trackbacks

  1. […] retrouve généralement ce type de famille atypique dans les montagnes du Tibet ou aux alentours de l’himalaya. La tradition, qui est dorénavant vue comme […]

  2. […] retrouve généralement ce type de famille atypique dans les montagnes du Tibet ou aux alentours de l’Himalaya. La tradition, qui est dorénavant vue comme […]

  3. […] retrouve généralement ce type de famille atypique dans les montagnes du Tibet ou aux alentours de l’Himalaya. La tradition, qui est dorénavant vue comme […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :