Publicités

UNE FEMME QUI POSSEDE DES PRESERVATIFS EST FORCEMENT UNE PROSTITUEE

UNE FEMME QUI POSSEDE DES PRESERVATIFS EST FORCEMENT UNE PROSTITUEE

A New-York il faut faire attention. Etre une femme possédant des préservatifs peut être la preuve évidente que vous vous prostituez. Du moins cela dépendra comment l’officier de police qui tombe sur vous l’interprétera.

Molly Crabapple, une artiste américaine,  témoignait auprès du magazine Vice :

Molly Crabapple, artiste américaine et créatrice de marionettes.

Molly Crabapple, artiste américaine et créatrice de marionettes.

Comme pour beaucoup d’autres choses dans le système judiciaire dont vous ne vous doutez pas, vous ne savez certainement pas que vous pouvez être arrêtée si vous transportez des préservatifs sur vous. Monica Gonzalez est une infirmière et une grand-mère. En 2008, un officier nommé Sean Spencer l’a arrêtée pour prostitution alors qu’elle était en route pour l’hôpital suite à une crise d’asthme. Toutefois il s’avère que le préservatif qu’il aurait trouvé sur elle était simple imagination. Mais la question est ‘Même si il avait été réel, cela justifiait-il une arrestation ?’.

Une arrestation est toujours violente. La NYPD (police de New-York) peut casser ou ne pas casser vos côtes, quoiqu’il en soit le procédé d’une arrestation aux Etats-Unis est encore celui d’un homme attachant vos mains derrière votre dos et qui vous enferme ensuite dans une cage. Les cellules de garde sont des boîtes à mer##, souvent trop horrible pour même s’y asseoir par terre. La police peut vous y garder pendant trois jours, assez pour que vous perdiez votre emploi. Et je précise particulièrement cela à l’attention de la classe moyenne qui réclame que l’on garde un certain type de gens hors des rues. Mais ils ne réalisent pas que ce type d’accident est traumatisant, jusqu’à ce que ça leur arrive à eux ou à leurs enfants. »

Transporter sur soi des préservatifs n’est pas illégal à New-York ou dans un autre Etat. Mais si un agent de police estime selon son propre jugement que vous correspondez à la description qu’il se fait d’une prostituée, si vous ne portez pas les bons vêtements, marchez dans le mauvais voisinage, parlez à la mauvaise personne, avez la mauvaise couleur de peau, la mauvaise orientation sexuelle, bref cela peut être différentes raisons, et si en plus vous transportez un certain montant d’argent, le tout avec quelques préservatifs, cela peut mener à votre arrestation. Vos preservatifs peuvent être confisqués et utilisés devant une cour de justice comme preuve de votre culpabilité. Une condamnation de ce type, ou une simple accusation, peut vous emmener à être stigmatisée au niveau du travail. Vous aurez vos empreintes prises, serez rejetée de certains emplois. Tout cela parceque les preservatifs sont souvent la seule preuve dans ces cas là.

Il y a beaucoup de cas de personnes qui ont été jugées comme travailleuses du sexe, à cause de leur couleur de peau, leur sexe, leur apparence. Parceque transporter des preservatifs peut être la preuve formelle que vous vous prostituez, que ce soit à New-York, Washington, San Francisco et dans d’autres villes. Le problème de policiers arrêtant impunément des gens sur simple présomption a aussi été rencontré en Russie, au Kenya, en Namibie, en Afrique du sud.

Le paradoxe est que la ville de New-York consomme jusqu’à 40 millions de preservatifs par an. Mais pendant que d’un côté on en encourage l’utilisation, d’autres sont pénalisés parce qu’ils en transportent. Ainsi, les travailleuses du sexe, les vraies, en viennent à ne plus en avoir sur elles quitte à exercer leurs activités sans protection, mettant ainsi leur vie et celle de leurs clients en danger.

Mais d’après Molly Crabapple c’est aussi un problème à cause des mouvements féministes :

« Les travailleuses du sexe et les groupes de droits civiques se battent contre la reconnaissance du port de preservatifs comme une preuve de votre culpabilité. Les féministes elles, non. Bizarrement, ce mouvement qui pourtant s’était largement fait entendre lorsque les pharmaciens refusaient de donner sytématiquement la pilule du lendemain, est resté silencieux concernant les femmes emprisonnées, parce qu’elles transportaient des preservatifs. »

Si l’on ne se rend pas compte de l’absurdité de la chose, on peut la comparer au fait que la police, souvent du fait de votre allure, vous contrôlera voire vous fouillera pour savoir si vous transportez ou non de la drogue. Eh bien c’est ici pareil sauf qu’il s’agit de preservatifs… De preservatifs qu’ils ne trouveront parfois pas, bien que la personne est effectivement une travailleuse du sexe. Mais dans certains cas il s’agira d’une travailleuse du sexe devenue dangereuse, car alertée que si elle transporte des preservatifs elle sera arrêtée ; pendant que d’honnêtes gens sont loin d’avoir un lien avec tout cela, ou peut-être sont de simples fêtards, et se voient incriminés.

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :