Publicités

OUGANDA : INTERDICTION DES JUPES AU DESSUS DU GENOU

En Ouganda on ne peut pas dire que la femme ait toute liberté de s’habiller comme elle le souhaite. Cela fait déjà quelques années que les discussions sur le port de la jupe ont cours. On se souvient qu’en 2004 les leaders d’une Université ougandaise « The Mbarara University of Science and Technology » avaient voté contre le port de la mini jupe. Toutefois cela ne s’était pas arreté là car le port du pantalon les génait aussi, ils pouvaient voir les strings des filles à travers. Mais aujourd’hui c’est le gouvernement lui-même qui affiche sa prise de position.

Le port de la mini jupe est considéré comme provocateur. Il sera donc peut-être décidé de le bannir du pays. Porter une mini jupe en public pourrait vous coûter une amende de dix millions de dollars ougandais soit environ 2500 dollars américains, ou dix ans de prison, voire les deux.

Simon Lokodo, ancien prêtre, ministre ougandais.

Simon Lokodo, ancien prêtre, ministre ougandais.

Ces propositions ont été avancées par Simon Lokodo, un prêtre catholique dorénavant ministre. Toute jupe au dessus du genou sera dorénavant considérée comme illégale. Mais cela ne s’arrête pas là :

« Toute tenue qui exposera des parties intimes du corps humain, particulièrement des endroits tels que ceux de la fonction érotique, sont hors la loi. Si une femme porte une mini jupe, nous l’arreterons. », a déclaré Lokodo.

De jeunes filles ougandaises qui pourraient bientôt ne plus avoir le droit de s'habiller comme ça.

De jeunes filles ougandaises qui pourraient bientôt ne plus avoir le droit de s’habiller comme ça.

La proposition de loi nommée « Anti-pornography bill 2011 » ira jusqu’à interdire les films et programmes télé jugés inappropriés, ainsi qu’à installer sur les réseaux internet des moniteurs de détection pour les contenus osés, afin de savoir quels sont tous ceux qui veulent regarder de la pornographie.

Pour le Ministre Lokodo c’est un moyen essentiel pour protéger les femmes et les enfants de quelque exploitation immorale.

Cette loi est en pourparler mais n’a pas encore été votée. Si elle passe elle replongera l’Ouganda dans une ère extrémiste, comme ce fut le cas il y a quelques années. De plus ce qui est jugé comme de la pornographie pourra aussi bien aller des contenus photographiques aux textes, ainsi qu’à de quelconques mentions relatives aux seins, parties génitales, fesses, cuisses…

Bienvenue au 21ème siècle !

Source

Publicités

Trackbacks

  1. […] question de la liberté de porter les vêtements qu’on veut se pose, mais lorsque cela est fait de manière à choquer volontairement, la police ne […]

  2. […] s’étant battu contre cette abérration, Women to Drive, rappelle que sous la loi islamique un homme ne peut pas être condamné pour le meurtre de son enfant ou de sa […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :