Publicités

PLANTATION RETREATS ET SADO MASOCHISME (BDSM) : UN ENDROIT OU DES NOIRS VONT SERVIR LEURS MAITRES BLANCS

Les « plantation retreats » aux Etats-Unis sont des endroits où noirs et blancs se rendent pour revivre certains sentiments de l’époque esclavagiste. Ces endroits sont ouverts à tous les amoureux de BDSM, soit sadomasochisme, bondage et autres soumissions.

Le BDSM en soit n’est pas exactement un acte sexuel mais consiste en des punitions consenties, et dans certains cas cela englobe ce que l’on appelle « race play » ou « racial play » soit des jeux autour de l’humiliation par rapport à ses origines, sa couleur de peau, et notamment des jeux tournant autour de scènes esclavagistes.

plantationretreat1
La question de ces « plantation retreats » n’est pas étrangère à l’ensemble des sujets abordés dans ce magazine à savoir le respect de soi-même. Mais on se demande trop peu comment les différences et différents entre peuples peuvent avoir un impact sur la sexualité de certains.PLANTATION RETREATS ET SADO MASOCHISME (BDSM) : UN ENDROIT OU DES NOIRS VONT SERVIR LEURS MAITRES BLANCSUn des auteurs qui rapporte l’existence de ces centres appui tout d’abord le fait que chaque race (race en anglais – pour différencier les gens de couleur différente) possède un mythe sexuel qui l’entoure. Le « noir » est comme un objet qui doit être contrôlé, épié. Les asiatiques sont considérées comme des femmes érotiques, soumises. Les latinos enfin sont dîtes sexy et « chaudes ».

PLANTATION RETREATS ET SADO MASOCHISME (BDSM) : UN ENDROIT OU DES NOIRS VONT SERVIR LEURS MAITRES BLANCS - Viola JohnsonViola Johnson (photo ci-contre), une experte du BDSM, se défini à la fois comme une esclave professionnelle, une vampire, une mentor, une écrivaine, etc. Auteur de plusieurs revues sur le phénomène, elle aime à pratiquer cette discipline et dit qu’elle se donne entièrement à son maître. Elle ajoute que ces jeux peuvent être soit de l’humiliation pour certains, soit de l’autorité pour d’autres.

« Quand vous êtes stimulé sexuellement, vous ne pensez pas au fait que ce qui vous stimule est une image raciste. Vous rentrez juste dans le jeu. », a-t-elle déclaré.

La question posée au final est donc de savoir si, bien que les jeux sexuels sont la liberté de chacun, est-ce que cela est sain, notamment pour des noirs bien qu’ils aient les mêmes envies de jeux, de s’adonner à de tels rôles ?

Cela serait différent si ces envies de BDSM n’incluaient pas une question de race, de soumission de noir envers le blanc. Mais c’est pourtant ce qui attire certains d’entre eux.

Source

Publicités

Trackbacks

  1. […] du Vatican avaient des habitudes de téléchargement précises, et en matière de porno, le bondage serait leur recherche préférée (voir résultat de leur enquête […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :