Publicités

JAMELIA « THE VOICE » : LES MECHES 100% HUMAN HAIR PROVIENNENT DE CADAVRES HUMAINS

Avez-vous oublié la belle Jamelia qui nous faisait danser sur son titre phare « Superstar » il y a quelques années ? Elle est toujours là bien que s’étant effacé un peu, elle n’a pas mis sa page Facebook à jour depuis septembre 2012. La belle préparerait un nouvel album et passe actuellement beaucoup de temps en Irelande où elle officie en tant que juge pour l’émission « The voice ».

LA CHANTEUSE JAMELIA : LA VERITE SUR LES MECHES INDIENNES 100% HUMAN HAIR - 2013

Jamelia, qui apparaît ci-dessus au mois de mars 2013, avait retourné l’industrie des extensions capillaires lorsqu’en 2008 elle avait déclaré qu’elle ne porterait plus jamais de faux cheveux. C’est lors d’un reportage à la recherche de la vérité sur ce commerce, que la jeune chanteuse de Rnb de 32 ans avait ouvert les yeux sur l’horreur qu’on ne nous dévoile jamais.

LA CHANTEUSE JAMELIA : LA VERITE SUR LES MECHES INDIENNES 100% HUMAN HAIR

Si depuis cette date Jamelia s’efforce de porter plus souvent ses cheveux naturels, il lui arrive toutefois de faire des entorces à la règle comme sur la photo ci-dessus téléchargée aujourd’hui même sur son compte Instagram. Et ce n’est pas tout, la jeune femme ce matin se plaignait de quelques « followers » qui lui annonçaient qu’ils ne la suivraient plus. C’est une autre histoire.

LA CHANTEUSE JAMELIA : LA VERITE SUR LES MECHES INDIENNES 100% HUMAN HAIR - Twitter

En 2008 nous suivions Jamelia dans un voyage en Inde où elle découvrait avec effroi des scènes de fillettes appeurées, des mères se faisant raser la tête comme un sacrifice ultime aux Dieux, pour pouvoir les protéger elles et leur maison. Les cheveux ainsi jetés dans des énormes poubelles seront en réalité revendus, pour profiter à des commerçants qui n’ont que faire d’exploiter ces populations, très pauvres pour la plupart du temps.

Jamelia avouait à l’époque que pour elle avoir de beaux cheveux c’était les avoir longs et fins. Pour elle l’utilisation d’extensions est devenue essentielle pour la femme noire qui se doit de bien paraître dans un monde dominé par les médias blancs. Elle pour qui la question des cheveux a toujours été sensible depuis qu’elle était petite fille, réalisait qu’en voulant se changer elle-même et en adoptant un costume, comme elle le disait, elle entretenait aussi un commerce intolérable.

Lors du reportage mené, sous couvert de la chaîne BBC, elle découvrait des choses étonnantes. Beaucoup des extensions dîtes 100% human hair proviennent de cadavres sur lesquels les cheveux sont simplement rasés. Enfin, une autre ironie de ce commerce est le fait que les extensions 100% human hair les moins chères sont issues de cheveux ramassés sur les brosses des coiffeurs indiens et à même le sol.

Poursuivant son enquête en Grande-Bretagne et en Russie, où là les jeunes filles achètent mais surtout vendent leurs cheveux, elle arrivera à la conclusion que les paquets de mèches sont un visage. Depuis lors, lorsqu’elle voit ces vrais-faux cheveux, elle ne peut s’empêcher de penser à cet enfant effrayé qu’on a rasé avec une lame sale, ou au corps de cette grand-mère décédée trop tôt.

Jamelia porte plutôt ses cheveux naturels ou des mèches synthétiques de nos jours. La voici lors de l’une de ses dernières prestations en Irelande dans l’émission « The Voice » locale :

 

Le reportage « Whose hair is it anyway » se présente en 6 parties sur Youtube dont voici un extrait :

 

Publicités

Trackbacks

  1. […] ? Est-ce donc normal de mettre du crin sur notre tête ou des cheveux empruntés à des éventuels cadavres ? Ne voyez-vous pas la différence entre quelques rastas qui viendront égayer notre tête de temps […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :