Publicités

ANGELA DAVIS DENONCE L’AJOUT DU NOM D’ASSATA SHAKUR A LA LISTE DES TERRORISTES LES PLUS RECHERCHES PAR LE FBI

ANGELA DAVIS DENONCE L'AJOUT D'ASSATA SHAKUR A LA LISTE DES TERRORISTES LES PLUS RECHERCHES PAR LE FBI

Son nom de naissance est Joanne Deborah Byron, elle est née en Jamaïque le 16 juillet 1947, mariée plus tard Chesimard. Accusée il y a 40 ans d’avoir tué un policier de l’Etat du New-Jersey, Werner Foerster, elle a été mise en prison et a réussi à s’échapper en 1979 avec l’aide de complices. Elle s’est ensuite exhilé à Cuba où elle a obtenu l’asile politique et elle y vit depuis sous le nom d’Assata Olugbala Shakur – elle est la tante du rappeur décédé Tupac Shakur.

La récompense pour sa capture vient de passer de 1 à 2 millions de dollars et Assata, qui faisait autrefois partie de la BLA (Black Liberation Army pour le combat des droits afro-américains) est depuis le 2 mai 2013 la première femme faisant partie de la liste du FBI ‘Most wanted’.

Selon certaines sources les zones d’ombre dans cette affaire seraient :

– Assata a été condamnée par un jury exclusivement blanc

– Les empreintes d’Assata n’ont pas été retrouvées sur l’arme du crime

– Les analyses faîtes de suite après son arrestation n’ont pas permis de trouver des résidus de poudre sur ses mains

– la balle qu’Assata a reçu de la part du second policier, James Harper, est venue se loger dans une de ses aisselles, preuve suffisante à un chirurgien pour témoigner qu’elle avait donc les deux bras levés au moment où on lui a tiré dessus et qu’elle n’a pas pu dégainer comme l’officier le prétend – ce témoignage n’a pas été pris en compte

Angela Davis.

Angela Davis.

Angela Davis, activiste légendaire, professeure à l’Université de Californie, sujet du film récent Free Angela & All Political Prisoners, est aussitôt intervenue après l’annonce du FBI. Elle et Lennox Hinds, son avocat ainsi que celui d’Assata depuis de nombreuses années, attestent que l’action du FBI cache quelque chose de plus grand.

Depuis 40 ans rien n’a changé aux yeux d’Angela, la brutalité policière, le racisme, le nombre de noirs emprisonnés, elle estime donc que tout ça est une nouvelle manoeuvre pour effrayer les gens envers certaines communautés, dans ces temps fragilisés par les actes de terrorisme.

Les déclaration de l’avocat Lennox Hinds :

« C’est un acte politique mené par l’Etat du New-Jersey et quelques membres du Congrès à Miami, avec l’intention de mettre la pression sur le gouvernement cubain et d’enflammer l’opinion publique. »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :