Publicités

99% DES POLITIQUES ET ENSEIGNANTS BRESILIENS SONT BLANCS : ETUDE

Dans un pays où les afrodescendants représentaient 47% de la population en 2005, une étude de l’institut brésilien de philosophie et de sciences sociales prouve que ceux-ci n’ont pas leur place dans la société brésilienne, puisque 99% des politiques et professeurs des établissements publiques du pays sont blancs.

99% DES POLITIQUES BRESILIENS SONT BLANCS : ETUDE

L’étude datée de 2005 démontre encore qu’un pays très métissé comme le Brésil surprend par son sectarisme social. Les politiciens, journalistes, mannequins, participants aux concours de beauté, stars des sitcoms brésiliens, ne représentent pas le fait que la moitié de la population possède des origines africaines, et les médias brésiliens ne mettent donc en avant que la beauté dîte caucasienne.

Uniquement 1% des professeurs brésiliens sont noirs, les Universités du pays elles-mêmes privilégient leurs places à l’attention d’étudiants blancs, d’où la création il y a peu d’un établissement réservé aux noirs. Face à l’élite ainsi créée dés les bancs de l’école, il ne faut pas s’étonner que celle que l’on retrouvera à plus grande échelle ne permet pas de se rendre compte que le pays est si mixte.

Les tests effectués dans quelques établissements scolaires brésiliens permettent de se rendre compte que les professeurs noirs ne dépassent jamais la barre des 2% du ratio tandis qu’ils n’atteignent même pas les 0,2% dans le cas de grandes Universités. La première Université d’Etat (Unb) ne compte que 15 enseignants noirs pour 1500 d’entre eux, tandis que l’Université fédérale de Rio (UFRGS) n’a jamais recruté en tout que 3 professeurs noirs dont 2 sont brésiliens et un est africain, et était uniquement venu pour une lecture.

Dans la plupart des établissements scolaires et Universités brésiliennes il n'y a qu'entre 0,2 et 1% d'enseignants noirs au Brésil.

Dans la plupart des établissements scolaires et Universités brésiliennes il n’y a qu’entre 0,2 et 1% d’enseignants noirs au Brésil.

José Jorge est le fondateur des quotas sociaux implantés dans la politique de l’Université Unb, pourtant aussi concernée par ces ratios. Il appelle à l’urgence quant au changement de ces données, sans quoi le Brésil représentera bientôt le système académique le plus raciste de toute la planète.

99% DES POLITIQUES BRESILIENS SONT BLANCS : ETUDE

Les militants du mouvement noir (black rights movement) ne voient pas l’avenir d’un bon oeil. David Santos, Président de l’organisation Educafro, avait déclaré en 2005 :

« Etant donné la manière dont les choses évoluent nous construisons un avenir ampli de conflits certains. Ne tardons pas car nous avons un scénario similaire à celui vu en France cette année. Il y a eu une révolte des populations immigrantes et des plus démunis. »

Faisant ici référence aux 11 jours se protestations ayant touchés la majorité des grandes villes françaises en 2005, on comprend par là que le Brésil, bien que surprenant par ses chiffres, reste penser que sa situation ne s’est pas encore agravée comme en France.

David Santos continuait en disant que chez eux la révolte risquerait d’être plus violente, plus longue, et concernerait tous les afrodescendants du pays soit 51% de la population aujourd’hui contre 47% en 2005.

Source

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :