Publicités

L’HOMME UN ALIMENT QUI SE CONSOMME ? DES FOETUS HUMAINS DANS LA NOURRITURE ET LES VACCINS

L’être humain réduit au simple rang d’une épice ou d’un ingrédient alimentaire ? Il ne sagit pas de science fiction mais de pure réalité. Il a été découvert que plusieurs enseignes utilisent des extraits d’embryons humains pour parfaire leurs recettes.

L'HUMAIN UN ALIMENT QUI SE CONSOMME ? NOURRITURES A BASE DE FOETUS HUMAINS

Le film de Fruit Chan daté de 2005 se nommant ‘Nouvelle cuisine’ n’était pas si fictionnel que ça finalement. Le scénario permet de découvrir une star vieillissante qui tombe accro d’un commerce florissant, celui des raviolis à la vapeur, spécialité culinaire en Chine. La différence étant que ces raviolis ont des vertus rajeunissantes car ils sont faits à base de foetus.

Ce que le grand public sait peu c’est que de nombreuses compagnies utilisent également des souches embryonnaires de foetus humain dans la composition de leurs produits, rendant ainsi les humains que nous sommes cannibales malgré nous.

Les reins de foetus et les cellules souches embryonnaires sont appréciés de certains industriels comme exhausteur de goût. Vous me direz, comment quelqu’un a pu se rendre compte un jour qu’un foetus pourrait faire un bon épice, si il ne l’a pas d’abord goûté lui-même à l’état pur ?

Si une réponse ne peut être apportée à cette question, il n’en reste pas moins qu’un projet de loi a été déposé par plusieurs sénateurs américains, dont Ralph Shortey comme le rapportait le HuffingtonPost, afin d’interdire la pratique.

Vendre de la nourriture à base d’humains à des humains, quoi de plus immoral ? Mais cela a de bon pour les industriels que la gélatine humaine se conserverait mieux que la gélatine animale (les feuilles que l’on fait tremper dans l’eau froide), loin devant la gélatine végétale (agar-agar). Pour être concis il sagirait donc de petits bouts d’enfants avortés mélangés à de la levure qui seraient la réponse aux centaines de milliers d’animaux tués chaque année pour créer la gélatine animale.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là puisque, si l’Amérique souhaite interdire ce procédé qui permet à des produits de se retrouver dans l’assiette de tous les consommateurs au niveau mondial, les embryons humains restent un élément quasi-indispensable pour la constitution de vaccins tel que celui contre la polio, la varicelle, l’hépatite A.

Vaccins à base de bébés morts (Source : http://avortementivg.com)

Vaccins à base de bébés morts (Source : avortementivg.com)

Ce petit goût qui ferait toute la différence serait donc un infime prélèvement du foetus avorté de la voisine ? La liste des enseignes concernées n’est pas exhaustive en cela que le secret est conservé autour des marchands coupables de ce business. Toute proportion gardée, les compagnies suivantes utiliseraient des ‘bébés morts’ dans leurs produits : Pepsi, Nestlé, Kraft. Bon appêtit !

 

Publicités

Comments

  1. Je suis d’accord pour les vaccin si sa permet « d’immuniser  » contre certaine maladie mais de la a le mettre dans la BOUFFE on sais déjà pratique pas si ce que l’on mange a très peu de produit chimique mais si on remet notre progéniture Oh My Gods j’ai peur pour le futur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :