Publicités

BROTHER JIMMY : LE PRESENTATEUR GUADELOUPEEN PARLE DE SES SPORTIFS PREFERES, DE LA DIASPORA ET EXPLIQUE POURQUOI IL PORTE DES DREAD LOCKS

Brother Jimmy (avant que ses locks ne soient si longs) et Chivonnie, dans l'aventure 'B World Connection'.

Brother Jimmy et Chivonnie, une compère de l’aventure ‘B World Connection’ (source : facebook).

Qui est Brother Jimmy ? Peu connu du grand public, Brother Jimmy posséde pourtant son auditoire sûr. Présentateur de l’émission B World Connection sur RFO, il est une des voix actuelle de la diaspora noire, et il est en l’occurence d’origine guadeloupéenne.

Nous avons tous nos raisons concernant le choix des coiffures que nous portons. Pour les nappy-battantes, les cheveux naturels sont telle une couronne qui représente la fierté de leurs racines. Pour les locksés, il y a souvent eu un élément déclencheur qui les a convaincus à se lancer dans l’aventure.

Brother Jimmy atteste que si son amour et sa compréhension du mouvement reggae sont ce qui l’ont porté jusque là à porter ses dreads, c’est en réalité un evènement en particulier qui l’y avait poussé.

« La toute première fois que j’ai décidé de mettre des dreads dans ma tête c’est en 1987 lorsque Ruud Gullit est devenu ballon d’or (…) Il avait dédicacé son ballon d’or à Nelson Mandela et à l’époque Nelson Mandela était emprisonné. Je peux vous dire le taullé positif médiatique que cela a fait quand Ruud Gullit, un footballeur à la fin des années 90, est venu dire moi je dedicace mon ballon d’or à Nelson mandela… Ca, ça m’a marqué et tout de suite j’ai fait pousser mes dreads (…) Aprés ça tout le monde me surnommait Gullit. »

Aussi connu comme un rebel gentil à la langue bien pendue, Brother Jimmy n’officie pas que dans l’émission B World Connection, et ne parle pas que de sport. Il a certes sa casquette d’animateur télé, il est certes aussi chanteur (voir son titre ‘Guadeloupe pa ni pwoblem), mais il est aussi activiste.

Réalisant que les noirs sont surtout mis en valeur dans le sport et la musique, son combat est de montrer que les afrodescendants sont capables de bien plus que ça. Persuadé également que chacun participe à ce que sera le monde de demain, et foncièrement positif au regard de l’humanité, il estime qu’une réparation doit être apportée au peuple noir.

Pour ne parler que de sport, Brother Jimmy a récemment cité la liste de ses sportifs préférés. Lilian Thuram en fait partie, mais attention il n’est pas toujours d’accord avec ses prises de position. De manière générale Brother Jimmy dit aimer les sportifs activistes et transportant avec eux un message faisant avancer la cause du peuple noir.

 

Regardez la vidéo de son interview et découvrez son récit sur ses locks (9’03 ). Avec son sourire on l’écouterait longtemps.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :